Résidence + exposition de Kahn & Selesnick et Sarah Falkner

La résidence « capsule »
Dispositif de soutien à la recherche et à la création, la résidence « capsule » permet à des artistes d’enclencher, de poursuivre ou d’approfondir une recherche personnelle qui fait écho au territoire d’implantation du Centre d’art et de photographie de Lectoure. La résidence de création et d’expérimentation, semi ouverte aux publics, est un moment clé de l’activité annuelle du Centre d’art et de photographie de Lectoure. Chaque année, cette résidence est l’occasion de créer une expérience collective entre les artistes invités, leurs projets, le public, le centre d’art et la communauté de Lectoure à travers des dialogues nourris et des rencontres.

Les artistes invités pour la résidence « capsule » 2022 proposent deux résidences simultanées, deux projets : celui de Sarah Falkner et celui de Kahn & Selesnick. Motivés par des concepts et des formes distinctes, ces deux projets présenteront de multiples points de chevauchement fondés sur des centres d’intérêt partagés, une habitude à interagir et à collaborer ensemble depuis de longues années. Le public découvrira deux points de vue différents à partir d’un terrain / terroir commun, littéral et métaphorique, abordé avec des perspectives et des modus operandi distincts.

Habités par une conscience écologique forte et ancrée, face à la constante dégradation de l’environnement, Sarah Falkner et Nicholas Kahn vont, pendant leur séjour à Lectoure, explorer la région à pied, à vélo, en bus et en train. La Maison de Saint-Louis à Lectoure restera leur camp de base, à la fois espace d’atelier, lieu de recherche, de création et lieu de diffusion avec l’installation d’une exposition composée d’œuvres existantes, permettant aux publics de découvrir leur univers respectifs. Rencontrer les artistes, sensibiliser les visiteurs au travail artistique, à l’art « en train de se faire » et que ces publics puissent découvrir également leurs sources d’inspiration constitue aussi l’un des objectifs de cette résidence de création et d’expérimentation.

L’histoire sociale, culturelle, environnementale, géologique et géographique de Lectoure, en relation aux pratiques de la marche et du pèlerinage liées à l’histoire de la via Podiensis qui traverse Lectoure, inspire fortement Sarah Falkner. Elle souhaite s’engager dans des promenades contemplatives quotidiennes intégrant la marche mais aussi la rencontre avec les habitants, la photographie, le dessin et l’écriture. Ces itinéraires quotidiens tels des rituels deviendront le socle pour la réalisation à l’atelier des poèmes – dessins – sigillaires en relation à l’itinéraire et aux rencontres de la journée.

Sarah Falkner et Nicholas Kahn aiment l’histoire romaine de Lectoure, ses sanctuaires à tête de taureau. Les dieux mineurs, obscurs et perdus, romains et gaulois, leurs cultes et leurs sacrifices, les offrandes rituelles et la renaissance de pratiques perdues, la question des sociétés secrètes constituent aussi des fils conducteurs de cette résidence. Le noyau médiéval compact et les vues sur et depuis la ville de Lectoure sont idéales pour certains des liens historiques avec l’histoire des miniatures de la Renaissance, des sanctuaires romains et des photographies panoramiques monochromes. Le ciel ouvert et le paysage à proximité de Lectoure sont parfaits pour les images de vents, de bannières et de cerfs-volants. à un moment de la résidence, Richard Selesnick les rejoindra et ils partiront tous les trois en excursion dans les Pyrénées pour tourner davantage de plans en montagne. Les artistes vont aussi créer des accessoires, des costumes, des drapeaux, des cerfs-volants, des autels peints qui pourront être installés ensuite sur les chemins pour des mises en scènes photographiques collectives. La construction de mondes nouveaux qui deviendraient les miroirs de leurs angoisses et de leurs prédictions d’un futur toujours plus chaotique reste au cœur de leurs pratiques respectives.

Marie-Frédérique Hallin
Directrice du Centre d’art et de photographie

Kahn & Selesnick, Strengh, The Drowning World Tarot Deck, 2021-2022 © Kahn & Selesnick
[Force, Le Jeu de Tarot du Monde Noyé]

Les artistes invités

Sarah Falkner a été formé·e dans les années 90 à l’université de Bloomington, Indiana en peinture, dessin, sculpture, photographie et littérature. C’est un·e artiste transdisciplinaire multimédia et sa pratique intègre autant les arts visuels que l’écriture, les formes performatives sans oublier les arts de la guérison. Dans ses projets, iel allie engagement et activisme, intégrant différentes formes de pratiques rituelles et contemplatives.

Depuis 1988 les artistes Nicholas Kahn et Richard Selesnick travaillent conjointement sous le nom de Kahn & Selesnick. Ils sont connus pour leurs grandes installations, des récits narratifs complexes qui intègrent une variété d’éléments : photographies panoramiques, peintures, sculptures, objets, costumes, accessoires et mobiliers. Ils aiment créer de nouveaux mondes, raconter des histoires à travers des mises en scène photographiques extrêmement détaillées ou faits et fiction se mélangent subtilement. Ils utilisent souvent la prise de vue panoramique à 360° qui, selon eux, crée un sens plus réel et plus cinématique du paysage.

Sarah Falkner et Nicholas Kahn forment un couple dans la vie. Les deux travaillent ensemble régulièrement à la création de corpus d’œuvres collaboratives qui prennent la forme de tableaux photographiques, de performances ainsi que l’élaboration de jeux de tarot et de projets éditoriaux atypiques.


Sarah Falkner

Sarah Falkner est un·e artiste multimédia transdisciplinaire, universitaire indépendant·e et écrivain·e. Ses pratiques incluent les arts visuels, les arts éphémères, les arts de la guérison et l’écriture. Iel est également éducateur·rice affilié·e au Sowa Rigpa Institute, et co-éditeur·rice pour la revue littéraire FENCE et pour SKY Press Books. Son premier roman Animal Sanctuary a remporté le Starcherone Prize for Innovative Fiction en 2011, et la même année, iel a reçu une bourse de résidence de la MacDowell Colony. Jusqu’à présent, iel a réalisé des performances et exposé principalement aux environs de Hudson, Brooklyn et New York, NY. Pendant vingt ans, iel a également été praticien·ne et militant·e dans les métiers de guérison et d’éducation. Iel a notamment programmé et co-animé une émission mensuelle de radio communautaire, Roots, Runners, Rhizomes : Radical Health and Healing from the Underground. Après avoir terminé ses études universitaires, iel a souffert pendant des décennies d’une maladie chronique, parfois débilitante, qui a interrompu régulièrement sa pratique artistique, sa vie professionnelle ainsi que toutes les autres facettes de sa vie quotidienne ; sa guérison personnelle a constitué une partie importante de son éducation.

www.sarahfalkner.com

Sarah Falkner
Through the Looking Glass, 1992-1993 © Sarah Falkner
[De l’Autre Côté du Miroir]

Kahn & Selesnick

Nicholas Kahn et Richard Selesnick, nés tous les deux en 1964 à New York et Londres, collaborent depuis 1986 et vivent respectivement aux USA et en France. Ils se sont rencontrés à l’Université de Washington à Saint-Louis, où ils ont collaboré de manière informelle entre 1982 et 1986 en tant que photographes. Après l’obtention du diplôme et quelques années à travailler en solo, ils ont migré vers Cape Cod, Massachusetts pour travailler sur une série évolutive de projets, de peinture ancrées dans la pratique photographique, toutes impliquant des attributs fictifs, des récits et de la sculpture.

Les projets artistiques les ont conduits à voyager en Angleterre dans le Somerset, en Irlande, sur l’île de Skye. Leur travail a été présenté à l’échelle internationale, et on peut trouver leurs œuvres dans de nombreuses collections remarquables, y compris The Smithsonian Institution ; le Washington Convention Center, Washington, DC ; The Addison Gallery of American Art ; le musée de Brooklyn ; le Fogg Art Museum, Université de Harvard ; le musée d’art du comté de Los Angeles ; le musée des Beaux-Arts de Houston ; le Musée d’art de Philadelphie, ainsi que de nombreuses collections privées et d’entreprises.

Parmi les projets qu’ils ont pu réaliser, on peut citer The Flight series (1996), première série intégrant des grands formats panoramiques et incluant déjà tous les éléments de leur démarche artistique : construction d’une histoire dont la structure évoque autant le récit historique que la fable, développement d’une mythologie personnelle, conception d’une scénographie muséale intégrant des objets fictifs et aussi des archives réelles. Il y a aussi ce projet photographique commandé pour la NASA sur l’exploration de Mars. Leurs projets photographiques, dont City of Salt (2001), Scotland Futurebog (2000) et The Apollo Prophecies (2004) ont été publiés par Aperture Press (New York). Un catalogue pour The Apollo Prophecies a également été publié par Irvine Contemporary.

www.kahnselesnick.biz

© Kahn & Selesnick

Les rendez-vous

  • Lancement de résidence et tarologie
    Vendredi 21 octobre à 18h au Centre d’art et de photographique de Lectoure.
    Lancement de la résidence et de l’exposition de Kahn & Selesnick et Sarah Falkner. Conférence autour des jeux des tarots réalisés par les artistes, tirages et lectures pour les volontaires…

  • Mini-stage des vacances
    Deux jours, durant les vacances de la Toussaint. 
    Atelier en écho à l’exposition. 
    Plus d’informations prochainement. 

  • Aux racines d’Halloween
    Samedi 29 octobre à 16h au Centre d’art et de photographique de Lectoure.
    Événement spécial jeune public / familles.
    Goûter offert. 

  • Pérégrination géopoétique et botanique
    Samedi 5 novembre de 11h à 15h au Centre d’art et de photographique de Lectoure.
    Un événement dédié aux plantes locales, balade et récolte avec Sarah Falkner. Échanges autour des plantes récoltées et des plantes utilisées dans les photographies de Kahn & Selesnick. Démonstration et participation à un shooting « nature morte » avec Nicholas Kahn et Richard Selesnick. 
    Prévoir un pique-nique. 

  • Visite contée
    Mercredi 9 novembre à 11h au Centre d’art et de photographique de Lectoure.
    Une visite au cœur des œuvres afin que les plus petits et leurs familles découvrent l’exposition à travers des contes et albums sélectionnés avec la médiathèque de Lectoure.

  • Fin de résidence
    Samedi 26 novembre à 16h au Centre d’art et de photographique de Lectoure.
    Entrée gratuite. Plus d’informations prochainement sur notre site.

Les événements sont ouverts à tous·tes et gratuits.


Informations pratiques

Résidence + exposition
Du 22 octobre au 3 décembre 2022
Au Centre d’art et de photographie de Lectoure.
Ouvert du mercredi au samedi, de 14h à 18h.
Ouvert à toustes, entrée libre


Documents disponibles

Dossier de presse