Triennale art nOmad

“nappes – nattes”

Événement le mercredi 13 octobre 2021 sur la promenade du Bastion et au Sénéchal à Lectoure.
Dispositif d’art contemporain sans murs, une sélection Extrême-Orient – Occident.

Clorinde Coranotto, Peau de van spéciale “nattes – nappes”

art nOmad et Valentin Rodriguez, commissaire de cette édition 2021 de la triennale, ont proposé au Centre d’art et de photographie d’accueillir et d’organiser à Lectoure l’une des étapes « rurales » du parcours. Ce partenariat inédit est l’occasion pour le centre d’art de participer à ce fabuleux projet expérimental, convivial et de permettre aux publics lectourois et d’ailleurs de participer à des ateliers, de découvrir une exposition à bord et autour d’un véhicule faisant le lien entre des artistes de France et d’Asie du Sud-Est. Clorinde Coranotto, fondatrice, auteure et directrice de la Triennale vous en dit plus sur ce projet atypique et rassembleur :

« À l’heure où l‘on s‘interroge sur la nécessité de générer des méga-événements et sur leurs modèles écologiques, la Triennale art nOmad continue à tracer sa route, toujours fidèle à ses principes écosophiques. Pensée comme une performance collective et participative, elle se déplie à la curiosité des visiteurs sur chacune des haltes d‘un parcours préétabli. Elle est la seule triennale d‘art contemporain de ce type à se déplacer le temps qu‘elle dure, pouvant ainsi aller jour après jour à la rencontre de nouveaux publics et de nouveaux territoires en France et à l‘étranger. Une sorte de road trip joyeux et décalé, une forme souple et éphémère qui replace l‘art et l‘artiste au cœur de la vie et de la cité.

Cette triennale est portée par l‘association art nOmad, un dispositif sans murs et à dimensions variables que j‘ai fondé à Arnac-la-Poste en 1999, et doté depuis 2005 d‘un véhicule construit sur mesure : le Véhicule art nOmad ou « Van ». C‘est à bord et autour de ce dernier que des œuvres choisies par un commissaire invité sont présentées lors des différentes étapes de la Triennale. D‘autres actions y sont également déployées, comme des performances, des tables rondes, des projections de films, des ateliers ouverts à tous… Dans le but de générer une œuvre collective nourrie par toutes ces expériences en partage.

Après Paul Ardenne (historien et critique d‘art) en 2015, Pascal Lièvre (artiste performer) en 2018, le commissariat de cette nouvelle édition est confié à Valentin Rodriguez (attaché culturel et directeur délégué de l‘Institut français du Cambodge). Sa thématique « nattes – nappes », qui porte sur les croisements possibles entre la scène artistique de l‘Asie du Sud-Est et celle de l’Europe, nous rappelle aussi combien le rituel du repas est un moment et un espace de partage essentiel dans nos sociétés, quelles qu‘elles soient.

À la différence des deux premières éditions, cette troisième Triennale privilégie la monstration d‘œuvres photographiques et cinématographiques et triple pour cela sa surface d‘exposition. D‘autre part, elle comporte non plus une mais deux phases d‘itinérance, l‘une en France et l‘autre au Cambodge (en 2022).

Lors de la première phase d‘itinérance, une caravane composée de plusieurs véhicules fait halte en octobre 2021, au départ d‘Arnacla-Poste, dans différents lieux privés ou sur la place publique, à Bordeaux, Lectoure, Colomiers, Toulouse, Sète, Nice et enfin Marseille.

Ce projet artistique comprend un volet de recherche important concernant les questions de la transmission et de la formation. C‘est pourquoi il implique dès sa conception des étudiants et des enseignants, principalement de l‘École nationale supérieure d‘art de Limoges, en les amenant à réfléchir non seulement sur ce dispositif de monstration hybride mais aussi sur les formes de restitution possibles au retour du voyage.

À souligner : le formidable engament de chaque protagoniste dans cette aventure humaine et artistique atypique, qu‘il s‘agisse du commissaire, des artistes, des prêteurs d’œuvres, des étudiants et professionnels de la culture, des structures d‘accueil, des partenaires et des publics toujours aussi curieux de nous retrouver sous une forme à chaque fois réinventée ! »

Sreylin Meas, California Dreaming, 2019

Programme 

Expositions

Sur l’esplanade, à bord et autour du Van
De 11h à 19h en continu : sculptures, assemblages, photographies, dessins, vidéos, pièces de haute couture, livres… De Sylvie Blaise, Bertrand Dezoteux, Riem Em, Enong Hann, Thomas Jaffré et Romyda Keth, Sylvain Lim, Remissa Mak, Sereyrath Mech, Marion Montaigne, Chear Morn, Sopheap Pich, Éric Raisina, Sreymao Sao, Éditions Sipar, Éléonore Sok-Halkovich, Philong Sovan, Daniel Spoerri, Tian et Vincent de Wilde.

Sur l’esplanade, dans le barnum Modul’Nat
De 11h à 14h30 et de 15h30 à 18h : photographies des éditions Immanences, de Remissa Mal et de Philong Sovan.
À 14h30 et 18h : œuvres sonores de Jean-Baptiste Phou et de Juliette Buchez suivies de la vidéo de la performance Chiromandi boule à facettes de Myriam Omar Awadi.

Ateliers d’arts plastiques

Sur l’esplanade, près du Van
De 11h à 19h en continu : pour le tout public, sans inscription, durée libre.

Diffusion sonore

Sur l’esplanade, autour de Radio’nat avec Beaub’FM Limoges
En continu : programmation musicale dont le rappeur 12 Mé.

Projections

Sur l’esplanade, dans le barnum Ciné’Nat
De 11h à 19h en continu : cycle de courts-métrages cambodgiens avec New Land Broken Road de Kavich Neang, Three wheels de Kavich Neang, Boding de Kanitha Tith, California Dreaming de Sreylin Meas, Sunrise in My Mind de Danech San + Snow Whitening Revisited, spectacle de danse enregistré de New Cambodian Artists.

Au cinéma Le Sénéchal
À 21h : long-métrage présenté par Valentin Rodriguez : L’image manquante de Rithy Panh. 5 euros la séance.

Tous les rendez-vous sont gratuits (sauf mention contraire) et ouverts à tous. Dans le respect des règles sanitaires.


En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *